Miracle obtenu par le Chapelet perpétuel pour le monde

Puissance du chapelet

Témoignage de Sabine

La troisième de mes filles, qui a accouché cet hiver, a vécu une journée terrible où des coliques néphrétiques de plusieurs heures ont provoqué des contractions qui elles-mêmes ont provoqué la dilatation du col et donc l’accouchement prématuré de son bébé ; alors que la césarienne programmée devait avoir lieu trois semaines plus tard…

Une souffrance abominable

Un scanner avait détecté un très gros caillou dans l’uretère après le rein. D’où la souffrance abominable car le caillou avait bien migré et était descendu, maintenant bien coincé à l’entrée et au-dessus de la vessie.

Quelques jours après sa sortie de la clinique, elle a donc rendez-vous avec un urologue chez lequel je l’accompagne avec son bébé.
Nous regardons attentivement le scanner et il explique que, vu la grosseur du caillou, il faudra l’extraire sans doute en deux temps :

1. Mettre une sonde qui débloque le caillou et le fait descendre dans la vessie.
2. Pulvériser le caillou au laser environ trois semaines plus tard.

« Je ne veux plus qu’on me touche ! »

Ma fille, qui avait déjà du mal à se remettre de cette quatrième césarienne, était effondrée avec comme seules paroles : « Je ne veux plus qu’on me touche ! J’ai eu trop mal !! »

Ceci, ajouté au baby blues, ma fille pourtant très dynamique et courageuse était vraiment au fond du trou.
Nous décidons donc en famille de prier une neuvaine pour elle pour que les problèmes se résolvent sans cette double intervention chirurgicale.

Arrive le mardi 1er février où, à 23h comme tous les mardis, je me suis engagée à prier le chapelet perpétuel pour le monde.
J’en étais à la méditation du 4e mystère : « la Résurrection » Jésus triomphe de la mort et nous ouvre les portes de la Vie Eternelle (à méditer quelques instants)

« Seigneur, nous te demandons de protéger tous les peuples. Par ta Croix, sauve notre monde ! Envoie ton Esprit Saint dans tous les coeurs. Diminue les épreuves, et ramène la Paix. Veille sur nos familles. Nous croyons que c’est toi qui as la victoire. Nous te faisons totalement confiance ! »

Le chapelet obtient un miracle

Quand ma fille frappe à la porte de ma chambre, l’air abasourdi, les yeux ronds comme des billes et avec un énorme ? au-dessus de la tête.
La main tendue, elle me dit « maman je crois que je viens d’évacuer toute seule le caillou« .
Elle m’explique qu’elle a senti « comme une bulle passer » sans souffrance, puis un petit Plok dans le fond de la cuvette. Suffoquée, et incrédule elle a observé et entrevu une sorte de caillou qu’elle est allée rechercher, avec une cuillère !!
Et c’est ce précieux objet qu’elle tenait dans sa main tendue, mi-pleurant, mi-riant ! Et surtout, surtout n’osant pas y croire !!

Quant à moi, j’étais absolument persuadée que c’était le caillou en question car je reconnaissais vraiment la forme entrevue sur le scanner.

Nous avons cherché, dès le lendemain, à faire un examen de contrôle. Moi dans la foi absolue, car sûre que le chapelet y était pour quelque chose puisque c’est à ce moment-là qu’elle a évacué le calcul, objet de tant de souffrances !

Elle n’osant y croire !!

Le Seigneur avait diminué l’épreuve ;
Il veillait sur leur famille.  C’est Lui qui avait la victoire (complète, totale et définitive) sur la santé de ma fille. Et depuis le début de la neuvaine, nous Lui faisions bien plus confiance qu’en la médecine !! Il faut l’avouer.

Le scanner de vérification a montré qu’en effet le caillou était totalement évacué.

Le médecin n’en croit pas ses oreilles…

Nous sommes retournées voir l’urologue qui a voulu absolument nous rencontrer entre deux interventions chirurgicales. Il était absolument suffoqué et n’en croyait pas ses oreilles ! Il a demandé à voir les derniers examens et a dû constater que, contre toute attente, le caillou avait bel et bien été expulsé naturellement. Il a confirmé que c’était très, très, très rare… Mais pas impossible.

Pour nous c’était un miracle !!

Je m’accroche à ce chapelet, comme à tous les Rosaires d’ailleurs, qui j’en suis sûre, sont d’une puissance atomique.

Sabine

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information mensuelle

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.