3 lieux à l’origine de ce chapelet

Le Sanctuaire Notre-Dame de Myans

Un site exceptionnel !

Le Sanctuaire Notre-Dame de Myans est entouré des montagnes des Alpes : massif de la Chartreuse et des Bauges d’un côté, et somptueuse chaîne de Belledonne aux cimes enneigées de l’autre.
Il est aussi environné des vignobles de vins de Savoie.
Avec les lacs, les rivières…

A Myans, une limite a été imposée au mal :

Le 24 novembre 1248, la montagne du Granier (1938m) s’effondre sous l’effet de l’érosion et sans doute à l’occasion d’un tremblement de terre. Une masse de roches estimée à 500 millions de mètres cubes se détache du Mont et s’écroule, ensevelissant les villages alentours, et tuant plus de 5000 personnes. Seule au milieu du désastre, la chapelle de Myans est épargnée. Les énormes rochers et les éboulis dévalant des hauteurs s’arrêtent net devant la porte de l’oratoire, où les moines sont en train de prier la Vierge Marie, alors qu’à droite et à gauche des blocs poursuivent leur route jusque dans la plaine.
Au sein de cette dévastation générale, la préservation étonnante de la chapelle apparaît comme un véritable miracle de la Vierge Marie.

Le miracle de Notre-Dame de Myans

Conte sur le Sanctuaire Notre-Dame de Myans

A Myans, Marie permet de faire barrage aux fardeaux qui risquent de nous écraser :

 

 

Depuis lors, on vient à Myans pour supplier Notre Dame spécialement dans les épreuves, les épidémies, les fléaux !
De très nombreux ex-voto témoignent de toutes les grâces qui furent accordées par la Vierge Marie en ce lieu. Un ancien recteur du Sanctuaire, le Père Louis Robert, nous a témoigné des miracles magnifiques auxquels il a assisté en ce lieu…

Le Sanctuaire Notre-Dame de Myans est à l’origine du Chapelet perpétuel pour le monde. La fresque de la crypte, montre comment la Vierge Marie a, par sa prière et son intercession, empêché le Sanctuaire d’être englouti sous des tonnes de rochers !
De même aujourd’hui, si nous mettons le monde sous sa protection jour et nuit, Elle obtiendra que le mal, la pandémie, la violence, soient arrêtés… car son Fils Jésus ne peut rien lui refuser…

Myans au coeur d’un écrin spirituel :

Le Sanctuaire Notre-Dame de Myans est entouré de hauts-lieux et de symboles spirituels très forts !

  • l’immense Croix du Nivolet domine la vallée, à 1547m d’altitude. Haute de 21m, cette Croix est visible de très loin, et peu de lieux sont ainsi placés sous le rayonnement de la Croix
  • la chapelle dédiée à l’archange Saint Michel couronne le Mont tout proche de Myans.
  • à Chambéry, la ville voisine, la Sainte Chapelle du Château des Ducs de Savoie a abrité le Saint Suaire, et garde des traces de son précieux passage.
  • Le Carmel de Chambéry, où les carmélites ont prié pendant 4 siècles, a été préservé, et permet de vivre, dans le silence et la contemplation, des expériences d’oraison hors du temps.
  • Chambéry garde l’empreinte de 2 futurs saints dont les procès de béatification sont en cours : Camille Costa de Beauregard, père des orphelins du Bocage, et Marie-Marthe Chambon, mystique et apôtre des Saintes Plaies du Christ.

Le Sanctuaire Notre-Dame de Myans

Avec sa haute statue de la Vierge dorée qui bénit de sa main tous ceux qui passent dans la vallée, est un signe fort pour notre temps si bousculé : Venons demander à Marie des grâces pour notre monde, offrons-Lui le « Chapelet perpétuel pour le monde » afin que l’Humanité soit protégée de tout effondrement !


Le Carmel de Chambéry

Saint Michel Archange

Son histoire

Le Carmel de Chambéry a été fondé dans le Duché de Savoie le 8 décembre 1634, dissout en 1793 par la révolution, et rétabli en 1825. La Dédicace de l’église du monastère actuel, dédié à Notre Dame du Mont Carmel et Sainte Thérèse d’Avila, a été célébrée le 21 octobre 1838.
En novembre 2016, la prieure annonce la fermeture de la communauté. L’Esprit Saint inspire cette dernière, Monseigneur Philippe Ballot et certains fidèles de préserver ce monastère du Carmel pour qu’il continue d’être un lieu de prière et de recueillement.

 

 

Vocation du Carmel

Tout imprégnée de tradition biblique, la vie au Carmel se veut essentiellement centrée sur la prière silencieuse à travers le travail, la solitude, et une joyeuse vie fraternelle. Moniales contemplatives, elles cherchent à vivre en présence du Dieu vivant pour le laisser rayonner ensuite autour d’elles. Mission toute de prière au cœur de l’Eglise et pour le monde.
Elles pratiquent l’oraison, nourrie de la parole de Dieu à l’école des Saints du Carmel : Thérèse d’Avila, Jean de la Croix, Thérèse de l’enfant Jésus, et aussi plus récemment, Élisabeth de la Trinité, Thérèse Bénédicte de la Croix et le Père Marie Eugène.

Aujourd’hui

Le monastère est « un lieu d’initiation à la vie intérieure dans l’esprit carmélitain. »
Il accueille toute personne ou tout groupe pour la prière et le ressourcement : oraison, temps de désert, eucharistie, adoration, chapelet…

Saint Michel Archange

Un lien fort avec le “Chapelet perpétuel pour le monde”

Au sommet de l’escalier monumental, se trouve le petit oratoire du Carmel. C’est là que le Seigneur a répondu à l’appel de 3 amies qui lui demandaient ce qu’elles pouvaient faire pour notre monde si malmené par la pandémie.
Devant le Saint Sacrement exposé, après un long temps de silence et de recueillement, le Seigneur a donné la vision du « Chapelet perpétuel pour le monde ».
Alors après discernement, 10 jours plus tard, le Chapelet pour le monde a démarré dans la chapelle du Carmel. C’était le 1er octobre 2020.
Et depuis ce jour, il continue, en ce même lieu tous les vendredis à 16h.

La chapelle de “l’Adoration Perpétuelle” à Chambéry

Une intuition en 2013

Cette année-là, un petit groupe de personnes s’est constitué pour mettre en place “l’Adoration Perpétuelle” à Chambéry, avec le soutien de l’évêque du Diocèse.
Après plusieurs mois de recherche dans le Diocèse, le lieu a été trouvé : celui d’une petite salle auparavant attribuée au Centre Chrétien Universitaire, à côté de l’église St Joseph à Chambéry.
Quelques travaux d’aménagement réalisés par des bénévoles ont permis de transformer cette salle en jolie petite chapelle d’adoration, où de fidèles adorateurs se relaient jour et nuit devant le Saint Sacrement depuis le 22 avril 2014.

Un foyer ardent

Ces chapelles d’adoration sont des foyers ardents de prières qui attirent des bénédictions sur la ville qui les accueille !
C’est aussi un lieu de paix, où le Seigneur est réellement présent, et où Il nous appelle à venir auprès de Lui.
Cette heure en communion avec Lui est la source qui nous donne la Vie.
Dans ces temps de cœur à cœur en sa présence, nul doute qu’Il déverse en nous un flot de grâces !
Accueillerons nous la demande du Seigneur : “Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation” ?